genre et paix

La mission du groupe de travail Genre et Paix

Dans une approche de sciences sociales et à partir de différents terrains d’enquête (Israël/ Palestine et Colombie dans un premier temps), ce GT étudie deux des principales limites qui caractérisent les initiatives en faveur d’une plus grande prise en compte des femmes dans la prévention et la résolution des conflits, à savoir : une conception encore essentialiste des femmes comme constructrices « naturelles » de la paix ou comme victimes des violences – sexuelles notamment – et le manque de considération pour la diversité des situations et des expériences locales

Pour cela, deux axes de recherche ont été identifiés : les stratégies locales de mobilisation des femmes pour la recherche de paix comme nouvelle approche de la « diplomatie féministe », et le rôle de la coopération internationale dans la promotion de la participation des femmes aux résolutions de conflit.

Animatrices : Valérie Pouzol, Maîtresse de conférences en Histoire contemporaine, (Université Paris 8) et Camille Boutron, chercheuse (IRSEM).

Actualités et Publications

Evènements

Justice, environnement et transformation de conflit

Au départ de la justice environnementale, cette intervention explorera les liens entre inégalités environnementales, conflits et transformations écologiques. Plus qu’un champ d’étude, la justice environnementale est un cri de ralliement pour des nombreuses communautés et des mouvements sociaux qui luttent pour protéger leur environnement et leurs modes de vie contre l’appropriation, la transformation et la dépossession de la nature.

Lire la suite »

De Serval à Barkhane. Le bilan confisqué de dix ans d’opérations militaires au Sahel

Ce colloque international et pluridisciplinaire ouvert au public poursuit deux principaux objectifs. Il vise d’abord à analyser les tenants et aboutissants des opérations Serval puis Barkhane dans cinq pays francophones de la partie occidentale du Sahel. Dans un deuxième temps, et en dépit de l’existence d’une poignée de rapports parlementaires, il interroge l’absence de bilan critique de la part des autorités d’une intervention pourtant présentée comme la plus importante opération militaire outre-mer de la France depuis la guerre d’Algérie.

Lire la suite »

Autres groupes de travail

Icône : institut pour la paix